Brume meurtrière

Enfin une journée sans pluie sur Shanghai! Mais quelle est cette luminosité étrange? Serait-ce le soleil qui daigne baigner la cité de ses rayons? Sans doute mais, gêné par sa trop longue absence, il demeure prude et se couvre d’un voile étrange. Brume matinale? Brouillard poétique serti d’autant de gouttes de rosées qui saluent le citadin? Que né ni camarade, c’est la ville qui suffoque dans l’haleine fétide de ses cons-tribu-ables! Le smog s’est emparé de Shanghai la Grande et semble vouloir l’avaler pour la faire disparaître à jamais, sentence écopée pour croissance arrogante. 

Me viennent alors en tête les ridicules  »alertes au smog’’ proclamées à toute voix dans la cité qui niche au pied du Mont-Royal. Savez-vous seulement, citoyens des vertes contrées, l’apparence du véritable brouillard meurtrier? 

Et ces millions de personnes pour qui le mot écologie n’existe pas… 

Je quitte demain à l’aube pour mon premier vol intérieur avec l’espoir d’y croiser un oasis de verdure, un contact avec mère nature qui peut-être me bercera. 

Vivre c’est bien. Savoir vivre c’est mieux. Survivre c’est sans doute le problème des Hommes de demain.  -Roger Molinier 

Mangez sur l’herbe. Dépêchez-vous. Un jour ou l’autre, l’herbe mangera sur vous.  -Jacques Prévert 

  18janvier010.jpg   18janvier008.jpg   18janvier006.jpg    18janvier005.jpg   bateauxdemarde1.jpg   18janvier012.jpg   18janvier004.jpg

3 commentaires à “Brume meurtrière”


  1. 0 Benoit 19 jan 2007 à 8:49

    * La méditation de l’âme est de nature rythmique et cyclique, comme tout dans le cosmos. L’âme respire et, par là, sa forme vit …

  2. 1 Liz 19 jan 2007 à 22:43

    Que le verbe est aisé et la syntaxe chantante….félicitations Monsieur le voyageur amoureux de la nature et du beau phrasé.
    Hâtez-vous de nous envoyer encore beaucoup d’autres récits de vos découvertes qui nous raviront tout autant que vous !!! :)
    Bonnes ballades et bonnes rencontres au fil de tes excusions Manu.

    Bises mouillées de la France.

  3. 2 Noémie l'amie 19 jan 2007 à 23:09

    Mon cher Manu,

    depuis tant d’années qu’on se connait, je me rends compte que je ne t’ai jamais lu !
    ta plume est belle et c’est vraiment plaisant.

    Pour moi, il n’y a rien de plus spécial que ce contact avec le monde inconnu, avec la découverte de l’autre.
    C’est probablement ça d’ailleurs qui m’a poussé vers l’anthropologie et sûrement aussi à Ste-Lucie…

    Je t’embrasse, te remercie pour cet espace et te souhaite un bon voyage,

    Noémie XXXXX

Laisser un commentaire



La douce vallée |
australie * australia |
Alice au pays de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | EMERGENCE
| Classe découverte en Ubaye
| Elliott et Judith au royaum...