Hong Kong la Magnifique

Mauvaise nuit dans un motel minable. Je quitte Shenzhen sans regret. Telle une adolescente qui aurait crût trop rapidement, cette ville me semble difforme et sans attrait. Elle porte la lourdeur et le chaos malsain des cités frontières. 

Mon arrivée sur Hong-Kong la Magnifique n’en est que plus remarquable : paysage de montagnes, verdure luxuriante, floraisons éternelles. Le train de banlieue fend l’oasis et fonce sur la péninsule qui pointe la cité insulaire. Prochain arrêt : Mong-Ko
k. Ami de ma sœur et résident de l’île, David m’y attend patiemment, le plâtre au bras et la canne à la main. D’origine Française, il a élu domicile en l’ancienne colonie Britannique. Il y partage son quotidien avec Kate, charmante compagne native du lieu. 

Mon guide m’initie rapidement aux us et coutumes locales et nous commençons par une visite du quartier. La densité me presse et me confond dans l’activité fébrile de Hong Kong au quotidien. Plus habitué à deviner et à ressentir les lieux visités, je constate rapidement ma chance de pouvoir profiter des balades éclairées de mon guide : histoire, coutumes locales, langage, anecdotes; l’expérience est totale et le touriste ravit. 

Visite des quartiers chauds de la pointe  péninsulaire en chasse de la chambre où je passerai ma première nuit. Course folle dans Chung King Mansion, énorme complexe d’habitation glauque et délabré où s’entassent les voyageurs fauchés et les putes paumées. Étrange mélange ethnique à prédominance indienne. Souvenirs de Belize… 

Mon choix tombe finalement sur le très chic Kyoto Guest House tenu par la sympathique Mme Kam. Peu convaincu de la salubrité des lieux, je suis néanmoins soulagé de poser ce sac qui me tire vers le sol. 

Climat impeccable pour ma visite de ce petit paradis urbain. Hong Kong offre un bel équilibre entre ville et nature. Montagnes et bosquets ayants restreint l’étalement urbain, la cité a crût en densité et s’étale sur la mer. Les
kilomètres de montagnes et les mètres de plage sont accessibles par un réseau de transport en commun redoutable d’efficacité. Lorsque la mégapole menace de vous engloutir, la nature tout près vous tend les bras. 

Une balade sur le dos du dragon(Dragon’s back trail) et un repas sur la plage de Shek-O me font comprendre tout l’attrait de ce lieu magnifique, carrefour Asiatique à l’accent Britannique. 

Je savoure les Dim-Sum du dimanche en compagnie de mes hôtes, tradition locale et plaisirs de la table. Quelques balades en solitaire me font découvrir le cœur de la ville sur l’eau. Je déambule stupéfait dans la multitude joyeuse des aides ménagères Philippines. Rassemblées en ce jour de congé hebdomadaire, elles occupent le centre de la cité, comme pour rappeler qu’elles sont sans foyer et sans famille. 

Une visite au Pic qui surplombe la ville illuminée. Vue imprenable sur cette cité de lumière qui bouffe les
kilowatts sans répit. Une dernière nuit chez David et Kate qui m’héberge généreusement. Amitié naissante et retour espéré. 

Je repars vers Shanghai et le froid. Quelques jours encore avant le saut trans-océanique du retour… 

Pour voir les photos liés à cet article, suivre le lien  »Hong Kong »  >>>

4 commentaires à “Hong Kong la Magnifique”


  1. 0 Benoit charbonneau 6 fév 2007 à 0:47

    Wow,
    Cette escale à Hong-Kong t’a fais du bien cher Manu ! dans tes mots sa l’air vraiment beau comme ville !
    Profite en bien! On a hâte de te revoir :)
    cya Manu

    Benoit

  2. 1 Carmelle 6 fév 2007 à 21:33

    cher Manu,

    ta patience a été récompensée! Hong Kong
    te tend les bras!

    ma patience aussi….accédant à de nouveaux messages qui te sont adressés jour après jour, je commmence à percer le mystère….concernant ta « mission »

    Bonne fin de séjour et au très grand plaisir de te revoir!

    Amitiés auusi de la part de Paul qui est toujours à l’assaut de la lumière et des grands pics de glace de la Patagonie!

    Carmelle

  3. 2 Luc 7 fév 2007 à 6:30

    Beaucoup d’étrangers ont effectivement cette opinion de Shenzhen, qui pourtant ne correspond absolument pas à la mienne.
    Bien que je trouve effectivement très belle Hong Kong, avec son mélange d’urbanité, de montagnes et de de mer, je ne m’y ai jamais senti aussi à l’aise qu’à Shenzhen, berceau de nos activités chinoises.
    Pour moi cette ville est un condensé de Chine, 98% de ses 5 Milions d’habitants y ayant migré au cours des 20 dernières années. Traditions, accents et saveurs de partout s’y retrouvent donc.
    Pour ce qui est de la beauté urbaine ou autre, et pour l’air pur, faut effectivement chercher ailleurs

    Luc

  4. 3 Liz 8 fév 2007 à 0:05

    Allo Manu,

    Encore de belles découvertes et de magnifiques photos qui donnent envie de venir te rejoindre ….
    Pourtant ce sera plutot à Montréal que nous retrouvons, sous le froid et la température de saison -30 °C…..finalement je resterai bien en France quelques jours de plus, histoire que l’atmosphère se réchauffe !
    Alors profite-bien des ces derniers jours de relative « chaleur » !

    A bientôt
    Liz

Laisser un commentaire



La douce vallée |
australie * australia |
Alice au pays de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | EMERGENCE
| Classe découverte en Ubaye
| Elliott et Judith au royaum...