La légende de l’Esprit Serpent

Quelques battements d’ailes de plus et l’avion nous dépose à l’aéroport de Hangzhou. Fleuron national et carrefour touristique, la cité borde le lac de l’ouest; magnifique. Le pont piétonnier fend la surface du miroir houleux; le saule pleure et s’incline lorsque je m’avance au centre du cirque aqueux bordé de montagnes. Le divin des légendes imprègne les lieux. Avec vous je partage volontier cette adaptation libre de la légende de Bai Niang Zi l’Esprit Serpent; la dame blanche du Lac de l’Ouest:

Ce récit se déroule au temps où les dieux du pays des brumes éternelles vivaient près des hommes. Bai Niang Zi l’Esprit Serpent aimait descendre du royaume céleste pour jouer avec le reflet des flots cristallins du Lac de l’Ouest et partager sa magie avec les hommes de la cité qui le borde. Le serpent immortel aimait les habitants de la terre d’un amour pur et doux. Les être humains appréciaient beaucoup ses visites fréquentes et lui rendaient volontier son amour. Pourtant, il y avait parmis eux un moine bouddhiste qui vouait une haine sans limite aux esprits qui possédaient l’immortalité. Le moine Fa Hai habitait le temple de Lei Feng Ta qui pointe toujours sa tour majestueuse sur la rive qui regarde la cité. Fa Hai consacrait l’essentiel de son existence à faire la chasse aux esprits et traquait plus particulièrement Bai Niang Zi. La sympathie générale vouée à cet Esprit Serpent qui défiait les lois immuables de l’univers était pour lui dangeureuse et inadmissible. Après plusieures années de traque infructueuse où le serpent glissait toujours entre les mailles de ses filets tendus, Fa Hai vint à parfaire son art pour enfin parvenir à le capturer. Un jeune homme de la cité nommé Xu Xian fut témoin de la scène sur le pont du lac et délivra courageusement Bai Niang Zi. Aussitôt libre, l’Esprit Serpent se retira au royaume céleste, terrorisé par la haine qu’il avait lu dans le cœur du moine. Plus de mille ans s’écoulèrent au royaume des esprits avant que Bai Niang Zi ne puisse acquérir la faculté de prendre forme humaine. C’est alors seulement qu’elle retourna sur les rives du Lac de l’Ouest et pris la forme d’une magnifique jeune femme à la peau de satin. Son seul but fut alors de retrouver celui qui l’avait libérer des griffes du vil Fa Hai. Et c’est au milieu de ce même pont qu’il se recontrèrent à nouveau et firent naître des milliers d’étoiles d’amour qui se réflètèrent sur la surface du lac endormi et illuminèrent la région de mille feux de joie. Ils se marièrent peu de temps après et Bai Niang Zi pris place auprès de son mari qui était médecin afin de l’aider à délivrer les gens de leurs souffrances. Ils étaient connus et appréciés de tous. De leur union naquit un fils qu’ils nommèrent Xu Si Ling. Or, à l’écart dans son temple, Fa Hai nourrissait toujours son obsession pour la capture de Bai Niang Zi. Xu Si Ling était encore tout jeune lorsque le moine parvint enfin à prendre la belle pour l’enfermer dans les caves du temple de Lei Feng Ta. Les gens de la région protestèrent en vain et Xu Xian connu une douleur si grande qu’il prit les ordres et devint moine afin de noyer sa tristesse dans la prière. Le jeune Xu Si Ling fut élevé par la sœur de sa mère et la pris longtemps pour sienne. Or arriva le jour de sa majorité et la vérité du malheur de ses parents lui fut révélée. Dès lors il ne connu de repos afin de nourrir le plan qui lui permettrait de délivrer sa mère. Touché par autant de tristesse et de dévotion, Bouddha lui apparut un soir en rêve et lui enseigna le secret de cette délivrance. Après plusieurs années de pratique sans relâche, le jeune Xu Si Ling se présenta au temple de Fa Hai et entreprit de réaliser les rites complexes afin de délivrer sa mère. Chaque pas devint prière et le sang coulait de son front qu’il cognait au plancher dans sa dévotion. Autant d’amour et de sacrifice émurent le grand bouddha qui toucha le cœur de Fa Hai et le délivra de sa souffrance et de sa haine des esprits immortels. Le moine relâcha alors la très belle Dame blanche du Lac de l’Ouest qui retrouva sa famille et vécu enfin heureuse dans l’amour et le partage. 

3 commentaires à “La légende de l’Esprit Serpent”


  1. 0 Benoit Charbonneau 23 juil 2007 à 19:49

    Merci pour cette belle légende Manu,
    Lundi matin difficile au travail après un merveilleux week-end ensoleillé sur Montréal..
    Ta légende m’a fais du bien ce matin.
    Bonne route

  2. 1 manuenchine 23 juil 2007 à 20:03

    Tout le plaisir est pour moi cher Benoit!

    Effectivement, j’imagine que le bureau doit être assez repoussant en cette magnifique matinée de soleil sur Montréal. Je suis maintenant de retour et récupère progressivement de ce passage intense sur cet autre continent si loin du nôtre…

    Bonne journée!

    M.

  3. 2 rodolphe 26 sept 2010 à 17:53

    merci pour relater cette légende.

    sur la pagode Leifeng, j’avais eu une autre version de la légende lors de mes années passées à Hangzhou , bien avant que la pagode ne fut reconstruite:
    la pagode avait été construite au dessous d’un trou où avait été placé le serpent blanc, pour le garder.
    à l’entrée de la pagode était écrit
    西湖水乾
    江湖不起
    雷峰塔倒
    白蛇出世
    « quand l’eau du lac s’asèchera, on en verra le fond,
    quand la pagode LengFeng s’effondrera, la dame blache renaitra. »
    or, peu après le début de la république de Chine, les habitants de Hangzhou se sont mis à prendre des pierres de la pagode car ils croyaient à une légende qui dit que ces pierres protègent contre les maladies. il en résulta que la pagode s’effondra en 1925. c’est alors que la dame blanche naquit à nouveau.

    quand à Fa Hai, qui avait été poursuivi par l’empereur pour son excès de zèle à éliminer la dame blanche, il reste caché dans les crabes, les fameux crabes du lac. les habitants de Hangzhou m’ont fait remarquer qu’à l’intérieur du crabe, après y avoir enlevé les organes, on peut y voir la face triste d’un moine

Laisser un commentaire



La douce vallée |
australie * australia |
Alice au pays de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | EMERGENCE
| Classe découverte en Ubaye
| Elliott et Judith au royaum...